Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'Evangile de Léonard
  • Le blog de l'Evangile de Léonard
  • : Ce blog est consacré à des développements autour de l'Evangile de Léonard. L'Evangile de Léonard s'adresse à toute personne capable d'entrer dans cet univers, d'en comprendre les aspects mathématiques et symboliques, et d'en apprécier la portée philosophique.
  • Contact

L'évangile de Léonard, c'est ici !

EvLeonardR.png

Copyright

Sceau1.gif

Les textes, images, découvertes et idées présentées ici et dans l'Evangile de Léonard dont je suis l'auteur sont protégées.

Catégories

5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 21:56

 

« Bénis-nous, nombre divin, toi qui as engendré les dieux et les hommes ! O sainte, sainte Tétraktys ! toi qui contiens la racine et la source du flux éternel de la création ! Car le nombre divin débute par l'unité pure et profonde et atteint ensuite le quatre sacré; ensuite il engendre la mère de tout, qui relie tout, le premier-né, celui qui ne dévie jamais, qui ne se lasse jamais, le Dix sacré, qui détient la clef de toutes choses. »

Prière pythagoricienne

La Tetraktys, Triangulation du Carré

La Tetraktys pythagoricienne dans laquelle les pythagoriciens voyaient "la racine et la source du flux de la création" correspond à la représentation sous forme d'assemblage de points du nombre 10 en tant que 4ème triangulaire c'est à dire somme des nombres 1+2+3+4. Il y a donc équivalence entre le nombre 10 et la Tetraktys.

10 = T4g = T4


4 étant LE Carré (= le 1er carré si on fait l'exception de 1 qui est l'origine de toutes les figures), le nombre 10 et la Tetraktys sont donc le résultat de la Triangulation du Carré. Il est donc tout à fait permis de représenter symboliquement la Tetraktys par un Triangle contenant un Carré (cf L'Évangile de Léonard).

On peut ainsi considérer que la Tetraktys est issue d'une mise en relation des 2 premières figures géométriques planes que sont le Triangle et le Carré (le carré étant la figure d'origine), 2 figures qui correspondent respectivement aux nombres 3 et 4 et qui sont obtenues par les 2 opérations géométriques que sont la Triangulation et le Carré de 2.

On peut donc en conclure que dans une autre dimension que celle de la figure éclatée 1+2+3+4, géométrique et non plus seulement arithmétique, la Tetraktys peut être obtenue à partir des seuls nombres 3 et 4, arrangés selon une opération ésotérique qui s'appelle la Triangulation.

Le triangle de Pythagore

PythT

Le fameux triangle rectangle 3 4 5 qui est obtenu à partir des nombres 3, 4 et 3x4 (12=3+4+5) donc tout compte fait des seuls nombres 3 et 4 montre que l'association de ces 2 nombres 3 et 4 permet également de générer l'angle droit c'est à dire la Croix, ou l'Equerre ou le rapport 1/4, l'angle droit étant le quart du Cercle.

L'angle droit, représentation dans le Cercle (Π) du rapport 1/4, désigne l'union du Cercle et de la Croix, c'est à dire de Dieu et du Christ (le Père et le Fils).


La Pyramide de Khéops

Par simple observation, une pyramide à base carrée qui fait ressortir 4 triangles à partir d'une base carrée apparait aussi, cette fois dans l'espace 3D, comme une représentation figurée de la Triangulation du Carré, c'est à dire de la Tetraktys. Elle contient le Triangle (3), le Carré (4) et la Croix (1/4). 

monuSphinxGizeh

Nous avons observé dans un article précédent que la Pyramide de Khéops réalisait d'une part l'unification des 3 nombres Π, le rapport 1/4 et √Φ dont le produit vaut (quasiment) 1 et qui sont respectivement associés à Dieu, au Christ et à la source de la Vie, et d'autre part celle des 4 figures fondamentales de l'hermétisme que sont le Cercle (Π=Dieu), la Croix (1/4=Christ), le Triangle et le Carré.

Cette Pyramide constitue évidemment un symbole de l'ensemble de la création et, doublement, une représentation mathématique (algébrique et géométrique) de la structure et du fonctionnement de l'Univers.


Nous constatons donc ici en présence du couple formé par Dieu (2Π=le Cercle) et le Christ (1/4 = la Croix), l'existence d'une correspondance probable bien que de façon altérée, entre Φ (Phi = le Nombre d'or) et la Tetraktys.

 

Dieu le Cercle rond le Sommet   le Compas 
le Christ 1/4 la Croix
(grecque)
quart les Arêtes   l'Équerre
la Vie ou le
Saint-Esprit
Φ le Triangle T2 les Faces  T4 la Tetraktys  
le Carré K2 la Base


On remarque que dans l'univers physique (sensoriel), le Cercle, c'est à dire Dieu, n'est pas visible. L'évidence de sa présence ne s'impose à nous qu'au travers de notre Esprit et de notre aptitude à comprendre la structure et les proportions de la pyramide. Cette présence n'est d'ailleurs perceptible qu'au travers de la Croix (le Christ) qui sert d'intermédiaire et que l'on n'observe que dans la vue de dessus.

Moi, je suis le Chemin, et la Vérité, et la Vie ! Nul ne vient au Père que par moi ! (Jean 14,6)

Le Décagone

Dans l'univers mathématique, donc spirituel, cette correspondance entre Φ et la Tetraktys est mise en évidence, cette fois de façon absolue, par la contruction du décagone régulier, en partant du Cercle (le Compas =Dieu) et par l'intermédiaire de l'angle droit (l'Équerre ou la Croix =le Christ).

Deca1.jpg


AB = coté du Décagone convexe

AC = coté du Décagone étoilé

AO

  AC   AM   Φ

----

= ---- = ---- =

AB

  AO   OM  


Le rapport du rayon et de l'arête du Décagone qui est la représentation géométrique du nombre 10 donc de la Tetraktys (au même titre que le Triangle est celle du nombre 3 ou le Carré celle du nombre 4), est Φ.

On remarque que les 4 cercles de rayon OM, AM (ou AB), OA et AC sont dans une progession dorée (on passe de l'un à l'autre par un facteur Φ).

Il y a donc, on le voit ici, véritablement une correspondance - quasiment une équivalence - entre ces 2 objets mathématiques que sont Φ et la Tetraktys, l'un menant à l'autre lorsqu'il est associé avec le Cercle et l'angle Droit (Dieu et le Christ).

Deca5.jpg Deca7.jpg
le décagone convexe et le décagone étoilé les 2 pentagones convexes et les 2 pentagrammes 

Cette construction permet de générer le décagone convexe et le décagone étoilé ainsi que les pentagones convexe et étoilé (plus communément appelés pentagrammes) présents chacun en 2 exemplaires opposés.

On observe que les points de croisement intérieurs du décagone étoilé se situent sur le cercle de centre O et de rayon R/Φ (=AM ou AB sur la figuré précédente) et ceux des 2 pentagones étoilés sur le cercle de rayon R/Φ2 (OM). 

Et on notera encore une fois la présence de Φ sur les pentagones car c'est le rapport de l'arète du pentagramme sur celle du pentagone. Il est toujours ici lié au nombre 10 car pour obtenir Φ, il faut faire intervenir les 2 pentagones (convexe et étoilé) donc 2 fois le nombre 5. Le pentagone est Christique, le pentagramme Satanique.

Le Tàijí yïnyàng tú ☯

 Le Taijitu, symbole du Yin et du Yang associé au taoïsme et au néo-confucianisme est une autre illustration de cette construction. C'est un symbole qui représente pour les chinois, à l'instar de la Tetraktys pour  les pythagoriciens la racine et la source de la création. Du fait de sa construction, ce symbole contient donc également le nombre Φ. Il nous montre l'on peut la considérer comme une manifestation mathématique de la Triangulation originelle. Le probème est ici que cette construction est présente 2 fois et se situe donc dans une dualité satanique. Le créateur n'est pas le Nombre 2 (Satan) mais le Nombre 1 (Dieu).

Deca1.jpg Deca8.jpg

On notera au passage que les orientaux associent la couleur bleue au Yin (féminin, réceptif) et la couleur rouge au Yang (masculin, actif).

Ces 2 couleurs sont également celles utilisées dans l'Evangile de Léonard pour représenter les principes sexuels équivalents que sont la Coupe et le Bâton.

Pour paraphraser Wikipédia, le Taijitu est le 2ème état après celui de "Non-être" qui est lui même symbole du vide ou non-existant. C'est le 2 venant après le zéro qui m'apparait à moi purement satanique.

On retrouve parfaitement cette notion mais différemment organisée avec la répartition trinômiale de la suite de Fibonacci (explicitée dans l'Evangile de Léonard et qui est aussi une manifestation de la Triangulation) avec le 1er trinôme originel [1 0 1] représentant le Père et le Fils (Dieu et le Verbe ou le Logos). Ce sont probablement là 2 visions distinctes, l'une Christique et l'autre Sataniqued'une même Vérité ou plutôt la Vérité et le Mensonge puisqu'il ne peut exister qu'une seule Véritable Vérité. le 2 venant après le zérodu Taijitu est certainement le 0 1 1 de la suite de Fibonacci qui vient après le 1 0 1.(le Mensonge après la Vérité).

Mais à la différence du Taiji - et c'est là à mon avis que se situe LA séparation entre la culture orientale et la culture occidentale - la différentiation Yin-Yang, féminin-masculin n'intervient dans la suite de Fibonacci que dans un second temps, avec le deuxième trinôme originel, le trinôme [1 2 3], 2 étant le premier nombre Yin et 3 le premier YangLe concept Yin-Yang du Taiji est ensuite développé pour donner vie aux trigrammes du Yi-King qui sont au nombre de 8 (23) c'est à dire le Cube que l'on retrouve en particulier au centre du 3ème trinôme de Fibonacci, le trinôme diabolique [5 8 13].

  Pakua.jpg

i101s i123 i5813

  cube

Toujours est il qu'en réalité, le nombre d'Or Φ est bien présent à l'intérieur du Taiji , où il mêne ensuite par construction au décagone donc au nombre 10 et à la Tetraktys.

La Tetraktys, racine et source du flux de la création

Il est communément admis que le nombre d'Or est, avec la suite de Fibonacci (qui en est l'approximation rationnelle), la meilleure et la plus belle illustration mathématique de la reproduction et de l'essence de la vie. On comprend alors mieux pourquoi et comment les pythagoriciens pouvaient voir en la Tetraktys la racine et la source du flux de la création.

A l'image des architectes de la Pyramide de Khéops, l'idée première développée dans l'Evangile de Léonard a été d'appliquer cette Tetraktys, la synthèse pythagoricienne, à la suite de Fibonacci, générée à partir de la Monade, associée au zéro, et en y appliquant successivement la Dyade (par l'observation de la parité), la Triade, puis enfin la Tétrade, pour obtenir un quatrième trinôme aux propriétés extraordinaires qui constitue donc la représentation mathématique de l'aboutissement de la création et du projet Divin, le Tarot en étant une autre plus détaillée.

J'espère que ce petit article aura su vous inciter à vous y intéresser.

Merci de votre lecture.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Torel 12/07/2015 10:39

Avez-vous la démonstration du nombre d'or apparaissant dans le Taiji ?
En vous remerciant

Pierre 13/07/2015 18:43

On retrouve d'ailleurs ici leurs 3 points : Dieu (caché) et Satan (en évidence). Pour moi, le taiji est Mathématiquement un symbole satanique.

Pierre 13/07/2015 18:21

Le Nombre d'or simplement apparait ds le taiji à condition de déterminer l'emplacement du point A comme dans la construction du Décagone. pas de point A, pas le nombre d'or même s'il est évidemment implicitement présent tout en étant caché.
Le Nombre d'or (la Vie) n'apparait géométriquement à partir du taiji simplement qu'avec un compas (Dieu) ou une équerre (Le Christ), ce quoi que puissent en penser les franmacs (qui ne sont pas mes amis).

gh 12/07/2015 21:56

je viens de vérifier et je confirme qu'on retrouve bien pour les 3 ratios : (1+rac5)/2

click here 01/08/2014 14:06

The right angled triangle theorem is popularly known as “Thale’s theorem”. This theorem has earned wide appreciation for its inevitable significance and numerous applications. Anyway, you have given such an interesting account about The Pythagorean Tetraktys. Good examples too.